dimanche 4 décembre 2016

dimanche 27 novembre 2016

Quelques images !


Figurez-vous donc que mon petit roman, qui sort tout début Janvier, est illustré !
Mais oui !
De ci, de là, les charmants dessins de Robin viendront ponctuer l'histoire ! 

Je vous en fais voir quelques uns !
































Ah lala ! 
Quelle joie !

vendredi 18 novembre 2016

samedi 12 novembre 2016

A venir !

Mais nooooon !
Je faisais pas rien !
Bin quand même, bin oh.
 
Et hop !
Pour Janvier un petit roman, chez Amaterra et joliment illustré par Robin : quelle frime !



Je vous en montre plus, plus tard !

A plus tard !

lundi 31 octobre 2016

dimanche 16 octobre 2016

Toi Jane, moi laure !


Non.
Ce n'est point dans la jungle africaine, vêtue d'un pagne léopard, accrochée à d'immenses lianes filandreuses où je vous emmène aujourd'hui, non non, là nous partons dans le Hampshire, en Angleterre, dans une campagne rêvée, dans un temps arrêté avec bonnes manières et tasses de thé.

"Mais pourquoi ? me direz-vous, c'est bien la jungle aussi."
Oui, peut-être. Une autre fois.

Pourquoi Jane Austen ?  Et bien parce que dans ce monde de peine et de vitesse, de brutes et de fin du monde ( ah oui, carrément ), elle est comme un endroit protégé, elle est comme une parenthèse. Elle me sauve de cette époque de course folle et de technologie trop technologique. Elle me réchauffe. Elle me réconforte. Les heures sont longues chez elle, et le tic-tac de la pendule devient une petite musique tout à fait sympathique.

Mais attention, Jane n'est pas que tasses de thé et lamentation sur le choix d'un mari correct avec la maison qui va avec, et le jardin, aaaah non ! Jane elle est aussi romance et aventure, critique sur son temps, et sur la société ! 
Très très fort : elle arrive, depuis son salon, à nous raconter le monde et à sonder le coeur des humains.




Bref, si vous voulez faire une pause, ouvrez un roman de Jane Austen, ça fait du bien.

Et prenez un thé tiens !

mardi 27 septembre 2016

Scotchée par Dubois !


Moi comme ça de prime abord j'étais pas bottée :

"Si, si ! Tu vas voir ! C'est la vie d'un gars qui joue à la pelote basque et dont toute la famille se suicide !"

Hum hum.

Je restai sceptique.

Mais, devant l'insistance et le nombre, je m'inclinai et lus.



Arrh ! Bonté divine !
Quel choc ! Quelle surprise ! Quelle joie !
Jean-Paul Dubois m'a attrapée au vol avec sa chistera et hopla que j'te balade, et zou que je t'emmène, et j'te raconte : et la famille, l'amour, et l'amitié, et ce brin de nostalgie, qu'est là toujours, et ce monde qui s'en va, et les secrets, et les non-dits, et tout ça dans une joie et un humour diabolique !

La Succession fait du bien et nous rappelle qu'il faut pas trop les louper, ces p'tits moments là, si simples, et si vite passés.